Accueil > Nos prestations > Nos limites d'interventions

Les limites de l'intervention:

Les limites de l'intervention: les actes relevant des soins � domicile

Acte de soins

L'exécution des prescriptions concernant les actes de soins relève de la compétence exclusive des infirmier(e)s ou des aides-soignant(e)s (SSIAD).

L'administration de médicaments

Le fait de donner un médicament relève de la compétence exclusive des personnels soignants et/ou médicaux.

L'aide à la prise médicamenteuse peut relever du personnel chargé d'assurer l'aide aux actes de la vie quotidienne sous réserve des conditions suivantes :

  • pas de difficulté d'administration, ni besoin d'apprentissage particulier,
  • information préalable du responsable du SAAD,
  • accord impératif du seul médecin traitant signifié par la mention "acte de la vie courante" sur l'ordonnance et noms des produits, des doses et moment de la prise clairement stipulés,
  • coordonnées partagées et liens directs entre l'aide à domicile, le médecin et l'infirmière,
  • exclusion de toute préparation de piluliers ou semainiers qui relève de la compétence de la famille ou de l'infirmier(e),
  • exclusion de toute forme de médicament autre que des médicaments à prendre par voie orale (pas d'injection, ni gouttes auriculaires ou oculaires) ou de produits dangereux tels que anticoagulants (qui imposent des contrôles sanguins réguliers), etc.,
  • pour les gouttes buvables, se faire confirmer la faisabilité par le médecin traitant.

La toilette

Le service compétent est dicté par l'état de la personne. En cas de nécessité d'une surveillance cutanée chez une personne grabataire ou lorsque la toilette est douloureuse ou demande des précautions particulières en cas de sonde, stomie, escarresé, la toilette doit être effectuée par un(e) aide-soignant(e) (SSIAD). En cas de doute, l'infirmier(e) libéral(e) assurant les soins ou le médecin traitant est le professionnel à contacter en vue de désigner l'acteur qualifié en fonction de l'état de la personne.

La contention

Toute mesure de contention (entrave de liberté) doit être prescrite par un médecin (y compris les barrières de lit) et peut être mise en place par le SAAD si signifié sur l'ordonnance (avec durée précise et matériel utilisé).
Sachant que l'immobilisation de la personne ne peut être que temporaire, une réévaluation très régulière de la part du médecin est indispensable quant à la nécessité de poursuivre la contention.

La pose de bas ou de bandes de contention veineuse ne relève pas d'un SAAD mais d'un(e) infirmier(e) sur prescription médicale.

Les aspirations trachéales

Les aspirations trachéales sont dispensées par un(e) aide-soignant(e) (SSIAD) ou un infirmier(e) libéral(e).

[ Haut de page ]